Création des communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS) : l’URPS-ML s’engage avant que l’ARS agisse…

L’URPS-ML a réuni dès le 11 août un groupe de travail pour réfléchir à la mise en place des CPTS en région Centre-Val de Loire. Bien décidé à s’investir dans la démarche des CPTS, l’objectif de l’URPS-ML était en priorité de définir l’échelon adéquat pour ces CPTS afin de permettre aux médecins libéraux d’y jouer le rôle de chef de file, au plus près de leurs attentes et de celles de leurs patients.

Rappelons que l’article L1434-12 du Code de la santé publique, créé par la Loi de modernisation de la santé du 26 janvier 2016, prévoit que, « afin d'assurer une meilleure coordination de leur action et ainsi concourir à la structuration des parcours de santé et à la réalisation des objectifs du projet régional de santé, des professionnels de santé peuvent décider de se constituer en communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS). 

La CPTS est composée de professionnels de santé regroupés, le cas échéant, sous la forme d'une ou de plusieurs équipes de soins primaires, d'acteurs assurant des soins de premier ou de deuxième recours, et d'acteurs médico-sociaux et sociaux concourant à la réalisation des objectifs du projet régional de santé. 

Les membres de la CPTS formalisent, à cet effet, un projet de santé, qu'ils transmettent à l'Agence régionale de santé. Le projet de santé précise en particulier le territoire d'action de la CPTS. À défaut d'initiative des professionnels, l'Agence régionale de santé prend, en concertation avec les URPS et les représentants des centres de santé, les initiatives nécessaires à la constitution de CPTS ».

En vue de définir l’échelon adéquat fonctionnel des CPTS, l’URPS-ML a identifié, pour chacun des 6 départements, 3 à 6 pôles d’attraction infra-départementaux de patients par spécialiste libéral, à partir d’une cartographie de l’ISPL (Institut Statistique des Professionnels de santé Libéraux) présentant les flux de patientèle des différentes spécialités régionales, départementales et infra-départementales. Or ces pôles se révèlent assez différents et plus pertinents que les territoires des contrats locaux de santé existant dans la région…

L’URPS-ML se propose par ailleurs de recruter et de salarier un(e) coordinateur-coordinatrice chargé(e), via un réseau de référents-terrain placés sous sa responsabilité qui devront rencontrer et interroger les professionnels de santé des différents territoires, d’établir un diagnostic sur les projets de CPTS, puis d’aider les responsables de futures CPTS à formaliser leur projet. Un planning d’actions à mener pour « réussir » les CPTS sera ensuite établi.

L’URPS-ML invite d’ores-et-déjà tous les médecins libéraux intéressés par cette démarche à prendre contact avec elle : 02 38 22 07 07 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..