CPTS : retour sur les réunions de Bourges, Gien, Chinon, Semblançay et Sancoins

À l’initiative de l’URPS-ML, des réunions sont organisées dans différents territoires de la région afin de préparer ou accompagner la mise en place de communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS). Voici ce qu’il faut retenir des 5 dernières réunions.

Bourges (11 janvier) :

Cette réunion (36 personnes présentes) était destinée à des médecins du Cher et visait à les informer de la démarche CPTS. Différentes idées d’action ont été mentionnées au cours de l’échange : un secrétariat mutualisé entre médecins, infirmiers ou kinésithérapeutes permettant une décharge des tâches administratives ; une régulation libérale des soins non-programmés (sur l’exemple du dispositif PAÏS dans le Loir-et-Cher) ; le partage d’expériences et diffusion de protocoles sur des pathologies identifiées. Deux groupes de travail ont émergé de cette réunion : un sur l’agglomération de Bourges et un sur l’Est du Cher.

Chinon (1er février) :

58 professionnels de santé libéraux assistaient à cette réunion. Plusieurs axes/objectifs généraux ont été évoqués autour desquels un projet de santé dans le Chinonais pourrait se structurer : une meilleure structuration du parcours de santé (articulation 1er-2ème-3ème recours, parcours complexes, prévention, ETP), le développement de la communication et de l’information partagée (télémédecine, outils de communication dans la CPTS), l’amélioration des conditions d’exercice et attractivité du territoire chinonais (aide à l’installation, formation, protocoles pluri-professionnels). Les prochaines étapes seront la réflexion sur les aspects formels et organisationnels de la CPTS (règles d’adhésion, statuts, gouvernance, partenariats), ainsi que sur les 3 axes stratégiques identifiés. Quatre groupes de travail sont en cours de constitution : un groupe « Administration » et un groupe par axe. Une vingtaine de personnes se sont dites intéressées pour faire partie d’un groupe de travail afin de clarifier l’organisation de cette future CPTS et ses actions.

Giennois (3 février) :

La réunion a eu lieu avec les 3 MSP du territoire. Des idées d’action pouvant être portées par une CPTS ont été évoquées : développer et diffuser des protocoles de coopération pluri-professionnelle, renforcer la communication avec le 3ème recours (hôpital), renforcer l’articulation entre le 1er et 2ème recours, promouvoir la continuité et la permanence des soins sur le territoire, développer la télé-expertise… Les étapes à venir : une réflexion sur les limites géographiques de la CPTS et une grande réunion d’information à destination de tous les professionnels du territoire organisée d’ici le mois d’avril.

Semblançay (7 février), pour le Nord Indre-et-Loire :

Cette réunion a été une première prise de contact avec les leaders des maisons et pôles de santé du territoire pour discuter de la constitution d’une ou plusieurs CPTS sur le Nord du département. Une réunion d’information sur les CPTS à destination de l’ensemble des professionnels de santé libéraux du territoire Nord-Touraine sera organisée début avril.

Sancoins (27 février) :

Il s’agissait d’une réunion avec le groupe de travail Est Cher constitué lors de la réunion du 11 janvier à Bourges, en vue de préparer la réunion d’information à destination de tous les professionnels de santé prévue le 6 avril 2017. Le territoire de cette future CPTS s’étendrait sur l’axe Nord-Sud de Sancergues à Sancoins et à l’Ouest jusqu’à Baugy.