Formation : l’IVG médicamenteuse en ville

Le Collège de Gynécologie du Centre - Val de Loire (CGCVL) a organisé le 20 mars une formation soutenue par l’URPS ML sur la prise en charge de l’IVG médicamenteuse en ville, en sachant que l’une des missions de l’URPS est aussi d’améliorer l’offre de soins proposée aux femmes de la région.

Cette formation, lancée en réponse à une situation préoccupante déjà exposée lors d’un forum organisé par l’ARS du Centre le 25 juin 2013, avait pour objectif de promouvoir et augmenter la prise en charge des IVG en ville et en premier recours par de jeunes médecins libéraux, des femmes généralistes en particulier. Le taux de prise en charge de l’IVG médicamenteuse est en effet deux fois plus faible en région Centre qu’en moyenne nationale.

Au total, 30 médecins, dont 21 généralistes, ont pris part à cette session, à la suite de laquelle plusieurs confrères se sont  fermement engagés à suivre un stage en Centre d’Interruption Volontaire de Grossesse (CIVG) afin d'obtenir la convention permettant de pratiquer des IVG.

Le CGCVL souhaite désormais encourager les établissements publics à accepter de former les médecins libéraux motivés à l’IVG, et à signer la convention avec ces médecins et à les soutenir dans leur démarche. Autre projet : établir un réseau de médecins autour de cette prise en charge et un annuaire des médecins formés et pratiquant l'IVG en ville.

A noter que la journée de formation du 20 mars a également permis de présenter la nouvelle plateforme régionale IVG Contraception Sexualité par Emilie Dubourg (action ARS), méconnue des médecins et des patientes (environ 30 appels par mois).

Dr Parvine BARDON

 

Quelques statistiques qui donnent à réfléchir

(Bulletin DREES de juin 2013 portant sur des statistiques 2011).

En France :

- 220 300  IVG  pratiquées en France, dont 209 000 en métropole.

- Taux de recours : 15/1000 femmes en général, 27/1000 dans la tranche 20-24 ans.

- Taux d’IVG médicamenteuses : 55%. 13% se font en cabinet libéral et elles représentent 48% des IVG en établissement.

En région Centre : 

- 6561 IVG : 6000  hospitalières, 75 en centre de Santé ou au Planning Familial et  484 en ville  (soit seulement 7,3% contre 13% au plan national).

- Taux de recours à l’IVG : 12/1000 femmes ; 8,5 /1000 chez les mineures  contre 11/1000 en moyenne nationale.