Ebola : comment réagir face à un cas éventuel ?

Trois critères cumulés sont nécessaires pour suspecter un cas de contamination par le virus Ebola :

  • Une température supérieure à 38°C, avec myalgies, céphalées, pharyngite (et ultérieurement : vomissements, diarrhée, éruption cutanée, conjonctivite).
  • Avoir séjourné dans un pays concerné d’Afrique de l’Ouest (Sierra Leone, Guinée Conakry, Libéria, Nigéria, République démocratique du Congo).
  • Être rentré de l’un ou l’autre de ces pays depuis moins de 21 jours, en sachant que la maladie débute après 2 à 21 jours d’incubation (en moyenne 8 jours).

A noter que si un patient est fébrile, il y a peu de chance qu’il contacte de lui-même le 15. Il choisira d’abord plutôt de se rendre chez un médecin, en pharmacie ou dans un service d’urgence.

Si les trois critères cités ci-dessus sont réunis, il est recommandé de ne pas examiner le patient, mais de l’isoler selon les possibilités du lieu (cabinet médical, cabinet dentaire, pharmacie), de lui faire porter un masque et surtout d’alerter le 15 qui régulera et adaptera la conduite à tenir si le cas s’avère « possible » selon les critères INVS.