Loi de santé : suppression contestée du collège des spécialistes de bloc en 2020

Les médecins élus à l’issue des élections aux URPS Médecins Libéraux du 12 octobre prochain prendront leurs fonctions le 1er janvier 2016. Ils seront 40 en région Centre-Val de Loire, répartis en trois collèges : 20 élus pour le collège généralistes, 14 pour le collège spécialistes et, pour la dernière fois, 6 pour le collège des spécialités des plateaux techniques (chirurgie, anesthésie-réanimation et gynécologie-obstétrique).

Ce collège des spécialistes de bloc, créé en 2010, devrait en effet disparaître lors des élections de 2020, en application de la Loi de santé votée par les députés en avril dernier. Motif invoqué : ce collège a trop peu d’électeurs (15 000) par rapport aux deux autres (respectivement 63 000 et 42 000) et cela entraîne une « surreprésentation problématique » des spécialistes de bloc.

Des démarches syndicales pourraient être engagées si cette décision était maintenue.