ViaTrajectoire : l’outil qui simplifie l’orientation des patients en sortie d’hospitalisation

La plateforme ViaTrajectoire se veut un outil Internet en capacité de faciliter et fluidifier les admissions en SSR, HAD, EHPAD, EHPA et établissements pour personnes handicapées. Accessible au grand public, aux établissements et de manière sécurisée aux médecins traitants, ViaTrajectoire met en relation le sanitaire et le médico-social, les soignants et les usagers, à travers 3 modules : sanitaire, grand âge et handicap.

ViaTrajectoire aide patients ou aidants à trouver l’établissement correspondant le mieux à la situation recherchée, à partir de plusieurs critères : le lieu (sans effet frontière), le coût de l’établissement et les prestations proposées. Il propose d’emblée un pré-choix qui apporte une meilleure adéquation entre la demande et l’offre, ainsi qu’une réduction des délais de prise en charge grâce une meilleure gestion des listes d’attente, qui peuvent passer d'un délai de 6 à 3 mois.

Le médecin traitant désigné, avec le numéro de dossier noté par le patient ou l’aidant à l’ouverture, peut accéder à la fiche de ce patient. Reconnu par son RPPS dans sa CPS il peut remplir la partie médicale : antécédents, problèmes en cours, traitements, GIR (Groupe Iso-Ressources), PATHOS (le système d'information sur les niveaux de soins nécessaires pour assurer les traitements des états pathologiques des personnes âgées). Le médecin dispose de son propre tableau de bord.

Si au bout de 6 mois le dossier est inchangé, une alerte est envoyée à l'intéressé ou à l’aidant et si, 2 mois plus tard, rien ne s’est passé, le dossier est archivé. Lorsqu’un établissement accepte le patient, la demande disparaît automatiquement pour les autres établissements précédemment sollicités.

Pour le Dr Jean-Pierre Peigné, élu de l’URPS-ML, qui assistait le 26 mai à Paris à la 1ère Journée Nationale ViaTrajectoire, « cet outil, utilisé pour moitié par les établissements et pour moitié directement par les usagers ou le médecin traitant, apporte une transparence et une efficience pour la mise en institution en affinant les choix et en évitant les effets frontières, par exemple ». Le Dr Peigné est intervenu pour insister sur la nécessité de l’interopérabilité et sur l’intérêt qu’il y aurait à scinder le dossier médical rempli par le médecin traitant en deux parties : une première, le Volet de Synthèse Médicale, à remplir obligatoirement et une seconde, avec le GIR et PATHOS, à remplir soit par le médecin traitant, soit par le médecin coordinateur.

« On pourrait automatiser le remplissage de la première partie en demandant cette fonctionnalité aux éditeurs de logiciels, propose le Dr Peigné, et de ce fait n'avoir qu'une fois à renseigner la demande d'EHPAD sans demande redondante. En cascade, le DLU (Dossier de liaison d’urgence) initial dans l'établissement pourrait être rempli, lui aussi, automatiquement pour peu que l’on parte avec de la structuration niveau 3. Une répartition de la construction et des mises à jour sont programmées entre ViaTrajectoire et le ROR (Répertoire opérationnel des ressources), ce qui devrait en faire un outil unique et performant. Bref, ViaTrajectoire semble donc être un bon outil, efficace et surtout en passe de devenir national et interopérable ».