Pension d’invalidité – AAH : dites à vos patients de faire valoir leurs droits

Suite à l’interrogation de médecins libéraux, l’URPS-ML tient à apporter ces précisions sur les droits à pension d’invalidité et à AAH de leurs patients salariés. Trois situations peuvent se présenter :

1/ Si le patient salarié se trouve en fin de droit à indemnités journalières, il doit en priorité demander une pension d’invalidité.

2/ Si ses revenus sont inférieurs au montant de l’AAH (808,46 € par mois), il peut ensuite, pour les compléter, demander l’allocation d’adulte handicapé (AAH). Il percevra dans ce cas la différence entre ce qu’il touche au titre de l’invalidité et le montant de l’AAH.

3/ Enfin si le patient salarié ne perçoit aucun revenu lié à son travail (salaire ou indemnités journalières), il doit demander l’AAH.

Attention, c’est au médecin de remplir cette demande et de conseiller aux patients concernés de s’adresser éventuellement à une assistante sociale, afin qu’ils puissent mieux connaître et faire valoir leurs droits dans le domaine de l’invalidité et du handicap.