Violences faites aux femmes : les médecins libéraux en 1ère ligne

L'Agence régionale de santé, le Conseil régional et la Préfecture de région Centre-Val de Loire ont organisé, en partenariat avec l’association Gynécologie Sans Frontières et d'autres partenaires régionaux, le 29 novembre, au CHR d’Orléans, un colloque régional sur la prise en charge des femmes victimes de violences intrafamiliales à destination des professionnels de santé et de leurs partenaires du champ éducatif, social, des forces de l’ordre, de la justice.

Il s'agissait de permettre aux professionnels de santé, en particulier les médecins libéraux, de comprendre les mécanismes des violences envers les femmes et les dispositifs de repérage, d'orientation et d'accompagnement des victimes. Ils sont en effet souvent en première ligne lorsque de tels événements se produisent et sont parfois démunis pour prendre en charge la victime et l’orienter.

Au cours des exposés présentés lors du colloque, l’accent a notamment été mis sur la nécessité, pour le médecin, de poser systématiquement, au cours d’un interrogatoire médical classique, des questions sur un possible vécu de violences intrafamiliales. Les victimes restent très longtemps dans le silence et seul un interrogatoire méthodique bienveillant et la vigilance sur des symptômes non spécifiques, souvent gynécologiques ou obstétricaux, permettent aux victimes de se confier. Il a également été conseillé aux médecins, face à une situation aiguë, de rédiger un certificat médical factuel daté et très détaillé à conserver dans le dossier médical de la patiente ou à remettre à celle-ci, si elle en fait la demande.

Un modèle de certificat médical type de constat de violences sur personne majeure et une notice explicative, conçus par les pouvoirs publics en partenariat avec le Conseil national de l’Ordre des médecins, sont accessibles sur le site www.stop-violences-femmes.gouv, en cliquant sur « Je suis un-e professionnel-le », puis, dans la rubrique « Ressources et outils », sur la sous-rubrique « Modèles certificats, attestations », ou alors directement sur ce lien : http://www.stop-violences-femmes.gouv.fr/modeles-de-certificats.html. Ce certificat peut ou non être utilisé par une femme victime de violences lors d’un dépôt de plainte devant la police ou la gendarmerie.

Le médecin doit également communiquer à toute femme victime de violences le numéro d’appel national anonyme et gratuit de Violences Femmes Info, le 3919.

Pour l’accompagnement des victimes, le médecin peut transmettre les coordonnées des associations locales, et notamment les 5 CIDFF (centres d’information sur les droits des femmes et des familles) qui couvrent les 6 départements de la région Centre-Val de Loire, et proposent de l’information juridique, de l’accès aux droits, du soutien psychologique :

  • CIDFF du Cher : 6 B, rue du Pré Doulet,18000 Bourges – 02 48 24 00 19 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • CIDFF de l’Indre : 5 bis, rue d'Aquitaine, 36000 Châteauroux – 02 54 34 48 71 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • CIDFF de l’Indre-et-Loire et de l’Eure-et-Loir : 8, place Johann Strauss, 37200 Tours – 02 47 27 54 00 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.        
  • CIDFF de Loir-et-Cher : 10, allée Jean Amrouche, 41000 Blois – 02 54 42 17 39 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • CIDFF du Loiret : 5, rue des Roses, 45100 Orléans – 02 38 77 02 33 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les professionnels de santé peuvent également contribuer au réseau local des partenaires impliqués dans la prévention et la lutte contre les violences faites aux femmes, en sollicitant la déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité, représentante de l’Etat, qui anime et coordonne la politique publique de l’égalité entre les femmes et les hommes :

  • Déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité du Cher : Margot PEAUDECERF - 02 36 78 37 74 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité de l’Indre : Valérie DURAND - 02 54 53 82 22 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité de l’Eure-et-Loir : Caroline BRAY - 02 37 20 51 84 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité de l’Indre-et-Loire : Nadine LORIN - 02 47 70 46 37 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité de Loir-et-Cher : Lisbeth NGOUANET - 02 54 81 55 91 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité du Loiret : Vanessa KERAMPRAN - 02 38 81 46 26 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.