Télé-dermatologie : ébauche d’un cahier des charges

Une nouvelle réunion a eu lieu le 10 juillet entre médecins dermatologues et médecins généralistes élus de l’URPS ML Centre afin de connaître les attentes et besoins pratiques de ces derniers en expertise dermatologique.  

Le principe de fonctionnement de la télé-expertise en dermatologie serait le suivant : Le médecin généraliste ayant besoin de l’avis d’un dermatologue lui transmet via une messagerie sécurisée des clichés (photographies de bonne qualité) et le résumé clinique (après recueil du consentement du patient). Le dermatologue expert répond via la même messagerie, si les éléments fournis lui permettent de se prononcer, ou propose un rendez-vous au patient.

Voici les premiers points-clés d’un éventuel futur cahier des charges, tels qu’ils sont ressortis de la réunion.

Du côté du généraliste :

  • Les demandes d’avis doivent pouvoir être faites pour toutes les pathologies avec retour du dermatologue au mieux sous deux ou trois jours ouvrés.
  • Elles doivent comporter des photographies de bonne qualité et être accompagnées d’un résumé clinique.
  • Le consentement du patient est nécessaire.

Du côté du dermatologue :

  • Il doit recevoir des photographies de bonne qualité, transmettre un compte-rendu clinique au généraliste sous 48 ou 72 heures.
  • Si les éléments transmis sont insuffisants ou que le degré de prise en charge du patient est urgent, le dermatologue s’engage à recevoir rapidement le patient.

 

Les discussions se poursuivent notamment sur la question de la rémunération de l’expert et du médecin généraliste.

 

Cette proposition a été soumise à l’ARS du Centre lors d’une rencontre le 24 juillet.