Nos actualités

Nombre d'éléments à afficher 
  • L’Indre-et-Loire, département pilote du dépistage du cancer du col de l’utérus : les généralistes en 1ère ligne
    9/06/16

    Le programme de dépistage organisé du cancer du col de l’utérus, expérimenté depuis 2010 en Indre-et-Loire et dans 11 autres départements, affiche un bilan très positif. Ce qui devrait permettre de le généraliser dans toute la France d’ici un ou deux ans, dans le cadre du Plan Cancer. Ce programme pilote, géré par le Centre de Coordination des Dépistages des Cancers (CCDC) d'Indre-et-Loire, unité fonctionnelle du CHRU de Tours, a été financé en 2015 par l’ARS Centre−Val de Loire.

    « Conformément au cahier des charges, n’ont été ciblées que les femmes sans frottis depuis 3 ans et identifiées grâce aux croisements des fichiers transmis par les caisses d’Assurance maladie (données de remboursement) et par les cabinets d’anatomo−cytopathologistes (résultats de frottis) », précise le Dr Somany Sengchanh Vidal, l’un des deux médecins coordonnateurs de ce programme, avec le Dr Ken Haguenoer.

    En savoir plus
  • Accessibilité des cabinets médicaux : gare aux sanctions !
    9/06/16

    Le décret n°2016-578 du 11 mai 2016 « relatif aux contrôles et aux sanctions applicables aux agendas d’accessibilité programmée (Ad’AP) pour la mise en accessibilité des établissements recevant du public et des installations ouvertes au public » est paru au Journal Officiel du 13 mai 2016. Le dispositif législatif et réglementaire Ad’AP est ainsi désormais complet. L’administration peut maintenant demander des comptes aux gestionnaires ou propriétaires d’ERP dont le ou les établissement(s) ne sont ni accessibles ni entrés dans le dispositif Ad’AP.
    L’objectif étant toujours d’inciter les exploitants à entrer dans la démarche, il est et sera toujours possible de déposer un agenda, même si la procédure de sanction est lancée.

    En savoir plus
  • Encadrement d’externes en médecine générale : formation en septembre à Blois
    9/06/16

    Le CNGE (Collège national des généralistes enseignants) de la région Centre-Val de Loire propose une formation DPC S2 « Encadrement des externes en médecine générale » les 9 et 10 septembre à Blois. Ce DPC pédagogique hors quota laisse aux médecins participants la possibilité de faire comme ils le souhaitent les DPC de formation continue. Il permet à des médecins généralistes de se préparer à accueillir des externes (4ème année) de la Faculté de médecine de Tours pour un stage de 3 semaines. « Pour les externes, c’est l’occasion de découvrir la médecine générale et de faire un choix éclairé à l’ECN », indique le Pr Jean Robert, organisateur du séminaire.

    En savoir plus
  • Répercussions de l’aphasie : réunion de sensibilisation le 28 mai
    4/05/16

    Les répercussions psychosociales, cognitives et psychologiques du handicap de communication pour les personnes aphasiques et leur entourage. Tel est le thème de la réunion gratuite de sensibilisation organisée le 28 mai au Novotel d’Orléans – La Source à partir de 14h00. Au programme de cet après-midi, ouvert aux médecins libéraux, organisée par la Fédération nationale des aphasiques de France (FNAF), la Société française de psychologie (SFO) et la Fédération nationale des orthophonistes (FNO), avec le soutien financier de la CNSA (Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie) :

    • 14h15 : Présentation du programme national d’aide aux aidants de personnes aphasiques par Carine Jedryka, orthophoniste.
    • 14h30 : L'aphasie : ses causes, son impact sur la notion de santé telle que définie par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) par le Dr. Bazzi, médecin MPR.
    • 15h00 : L’aphasie : ses répercussions sur le plan de la communication par Emilie Sicot et Anne-Céline Courtin, orthophonistes.
    • 15h30 : L’aphasie : ses répercussions au niveau psychologique par un(e) psychologue.
    • 16h00 : Le rôle de la Fédération Nationale des Aphasiques de France et des associations de patients aphasiques par Bérangère Charron, présidente du Groupe des Aphasiques de Touraine.

     Cet après-midi s’adresse en particulier aux aidants des personnes aphasiques afin de rompre leur sensation d’isolement, de les informer sur l’univers institutionnel et associatif, de connaître leurs attentes en termes de programmes de formation, d’aide et de soutien, enfin de leur présenter un programme de formation.

    Pour en savoir plus : 02 38 62 44 94 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

    En savoir plus
  • Nouvel élu à l’URPS : le Dr Danancher remplace le Dr Sicard
    4/05/16

    Le Dr Thierry Danancher, médecin généraliste à Vailly-sur-Sauldre (18), succède, au sein de l’URPS-ML, au Dr Jacques Sicard, élu sur la liste Généralistes de la FMF, parti en retraite, qui a donc démissionné. Les 39 autres élus de l’URPS-ML lui souhaitent la bienvenue !

    En savoir plus
  • ARS Centre : au revoir Philippe Damie, bonjour Anne Bouygard…
    7/04/16

    Anne Bouygard a été nommée le 16 mars, en conseil des ministres, directrice générale de l'Agence régionale de santé (ARS) Centre-Val de Loire, à compter du 4 avril. Elle remplace Philippe Damie, qui prend un poste de conseiller santé à l'Ambassade de France à Genève auprès de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Anne Bouygard, 55 ans, était depuis 2010 directrice générale adjointe de l'ARS Aquitaine et depuis 2016 occupait les mêmes fonctions dans la nouvelle agence Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes. Auparavant, elle avait été sous-directrice de la Direction régionale du Service médical d'Aquitaine de l'Assurance maladie, puis sous-directrice et directrice adjointe de la Caisse régionale d'Assurance maladie d'Aquitaine. Anne Bouygard est diplômée de l'Institut d'études politiques (IEP) de Bordeaux et de l'École nationale supérieure de Sécurité sociale (EN3S). L’URPS-ML lui souhaite la bienvenue à Orléans.

    En savoir plus
  • Dépistage précoce de la maladie rénale : formation le 24 mars
    10/03/16

    L’URPS des Biologistes du Centre-Val de Loire, institution représentative des biologistes de la région que préside le Dr Francis Guinard, a lancé, en partenariat avec les autres URPS Biologistes de France, une expérimentation de dépistage précoce de la maladie rénale. Ce dépistage doit en effet être amélioré, lorsqu’on sait que près d’un tiers des patients atteints d’insuffisance rénale (IR) est dialysé en urgence et qu’un Français sur vingt ignore être atteint d’IR.

    L’objectif de cette initiative est de sensibiliser les biologistes à l’importance d’une standardisation des pratiques entre laboratoires, mais aussi d’associer les médecins, les pharmaciens et les infirmières à ce dépistage précoce.

    En savoir plus
  • Fédération des URPS Centre-Val de Loire : nouveau mandat au service de 10 professions de santé
    10/03/16

    La Fédération des 10 URPS du Centre-Val de Loire, association volontaire qui rassemble les représentants de 11 000 professionnels de santé libéraux, s’est réunie le 25 février en Assemblée générale, à la suite des récentes élections professionnelles.

    Cette Assemblée générale a élu son nouveau Bureau et son président en la personne du Dr Raphaël ROGEZ, président de l’URPS Médecins.

    En savoir plus
  • IVG médicamenteuse : formation des professionnels de santé libéraux le 28 avril
    10/03/16

    Pharmaciens, infirmiers, sages-femmes et médecins libéraux sont conviés à participer à une formation sur l’IVG médicamenteuse le 28 avril toute la journée. Cette formation accessible au Développement Personnel Continu (DPC) se déroulera à l’hôtel La Villa Bellagio à La Chaussée-Saint Victor (41).

    En savoir plus
  • CHRO : un portail numérique à la disposition des médecins libéraux
    16/02/16

    Face aux difficultés d’accès des médecins libéraux aux examens d’imagerie réalisés au Centre hospitalier régional d’Orléans (CHRO), le CHRO met actuellement en place un portail informatique qui leur permettra d’accéder à la totalité du dossier imagerie hospitalier de leurs patients. Le respect des règles de confidentialité, de sécurité et de traçabilité édictées par la CNIL et imposées par la politique générale de sécurité des systèmes d’information de santé, impliquent :

    En savoir plus